M I C H A E L     M O O R C O C K



BIBLIOGRAPHIE OEUVRES (COMMENTEES)

Moorcock, Michael John (Angleterre, 1939 - )
Pseudonymes : William Barclay, James Colvin, Edward P.Bradbury, Desmond Reid, Roger Harris, J.R.Taylor

Récompenses et prix littéraires de Science-fiction décernés à Michael Moorcock :
  • British Fantasy Award : 1972, 1976, 1975 et 1973
  • Hugo Award : 1957
  • John W. Campbell Memorial Award : 1979
  • Nebula Award : 1967
  • World Fantasy Award : v1979


Michael Moorcock est né à Mitcham dans le Surrey (Angleterre) le 18 décembre 1939 d'un père ingénieur.
De sa petite enfance, il se souvient encore des bombardements allemands de Londres qui l'ont beaucoup marqué.
Peu doué pour les études et malgré son passage dans de nombreuses écoles privées différentes, il quitte l'enseignement à l'âge de 15 ans.

Toutefois, cela ne l'empêchera pas de collaborer à des revues et des magazines destinés à la jeunesse et principalement Tarzan Adventures dont il devient en 1957 le rédacteur en chef tout en faisant partie des Greenhorns, un groupe de musique country.

A la même époque il rejoint IPC, un groupe de presse important où il travaille surtout dans la partie réservée aux jeunes.
Sa tournée infructueuse comme chanteur de blues en Scandinavie le pousse à revenir en Angleterre où il commence à écrire les aventures d'Elric le Nécromancien qui est publié pour la première fois en juin 1961 dans Science Fantasy.

En 1962, il milite pour le Parti Libéral et écrit de nombreux pamphlets tout en continuant la saga d'Elric. Mais il ne persévère pas et épouse une journaliste, Hilary Bailey.
Ses deux filles Sophie et Katherine naissent en 1963 l'année suivante il publie son premier livre : The Stealer of Souls qui regroupe les aventures d'Elric parues dans Science Fantasy et prend la direction de la revue New Worlds.

De 1965 à 1975, il lance de nombreuses séries : Kane, Corum, Glocauer, Erekose, Hawkmon.
Il réussit entre les obligations familiales et les considérations commerciales à les intégrer à ses idées personnelles. Mais les dettes de la revue et les réactions hostiles du monde de la SF et du public minent sa santé.
En effet, en 1971 peu après la naissance de son fils Max, il se sépare d'Hilary qui reprendra la direction de New worlds que Michael abandonne.

A la fin des années 70, il se désintéresse de la SF pour reprendre intérêt à la musique et il épouse en seconde noces l'artiste Jill Riches.
C'est à cette époque qu'il entreprend la rédaction de sa trilogie Between the Wars, mais il est vite contraint de travailler à des scénarii destinés à Hollywood pour rembourser ses dettes.

En 1980, il divorce pour la seconde fois et malgré son désir de n'écrire que ce qu'il lui plaît vraiment, il est contraint de publier, pour des raisons financières, des romans de "fantasy".
Depuis cette époque, ses publications sont épisodiques, mais régulières dans le nombre et la qualité.




HOME PAGE       AUTEURS       HAUT DE LA PAGE

Copyright © Paul Denis
Mise à jour : 25/04/1999.