T H E O D O R E   S T U R G E O N



BIBLIOGRAPHIE OEUVRES (COMMENTEES)

Sturgeon, Theodore Hamilton (USA, 1918 - 1985)
Pseudonymes : E. Hunter Waldo, E. Waldo Hunter, Billy Watson, Frederick R. Ewing, Ellery Queen

Récompenses et prix littéraires de Science-fiction décernés à Theodore Sturgeon :
  • Hugo Award : 1971
  • International Fantasy Award : 1954
  • Nebula Award : 1970
  • World Fantasy Award : 1985



Theodore Sturgeon est né le 26 février 1918 à Staten Island près de New York sous le nom d'Edward Waldo. Sa mère d'origine canadienne était professeur de littérature et son père marchand de peintures.
A l'âge de trois ans ses parents se séparent et son père disparait quelques années plus tard.
Sa mère obligée de trouver un emploi rémunérateur, trouve un job dans la publicité à New York alors qu'il a sept ans et elle réussit rapidement à y être reconnue en obtenant la publication régulière dans un journal. toutefois les romans et les nouvelles qu'elle écrit ne seront jamais publiés.

En 1929, sa mère se remarie avec un professeur éminent de Philadelphie; éducateur rigide, il l'adopte et lui donne son nom : Edward Waldo devient ainsi Theodore Sturgeon.
Période peu heureuse de sa vie, ce changement d'état civil laissera de profondes traces chez le jeune garçon soumis ainsi à l'éducation à principes sévères de son beau-père.
Mais cette dernière était toutefois de qualité au point de vue intellectuel et les soirées se passaient à lire des romans, poèmes et livres philosophiques qui apprirent à Théodore beaucoup de choses sur l'écriture et la littérature.

Vers l'àge de treize ans, Ted a l'ambition de travailler dans un cirque et il s'adonne à la gymnastique, mais son état de santé ne lui permet pas de poursuivre dans cette voie.
Entretemps, ses relations avec son beau-père se sont envenimées et lorsque son frère aîné est chassé le jour de ses 18 ans, il s'enfuit exaspéré et il s'engage à l'école des cadets de la marine de Pennsylvanie et obtient en deux ans son diplôme de quartier-maître.
Il n'y reste que peu de temps et il s'engage en 1935 dans la marine marchande et fait du cabotinage.

C'est à cette époque qu'il commence à écrire et il vend sa première histoire pour 5 dollars en 1937 à McClure's Syndicate. Diffusée ainsi que les suivantes dans quelques quotidiens, il décice en 1938 de quitter la marine marchande pour vivre de sa plume.
En 1939 il découvre Unknown, et sur les conseils de ses amis, il envoie des nouvelles à son rédacteur en chef, John Campbell qui en publie une dans Astounding Science Fiction, l'autre revue qu'il dirige. Sous sa férule, Sturgeon devient réellement un écrivain professionnel.

En 1940, il épouse Dorothy Fillingame, une amie d'enfance et sa fille Patricia naît l'année suivante.
A cette époque il manque d'inspiration et il n'arrive plus à écrire. Pour vivre, il accepte un poste de gérant d'hôtel dans les Indes Occidentales où il finit dans une station-service. En 1943, toujours accompagné de sa famille, il part comme mécanicien pour bulldozers à Porto-Rico.
Sa seconde fille Cynthia nait la même année, mais la base dans laquelle il travaille est transférée en 1944 et Ted perd son job.
En dépresion et toujours sans inspiration, il revient aux Etats-Unis. Mais, comme il fallait s'y attendre sa femme demande et obtient le divorce en 1945.

L'année suivante, il sort peu à peu de sa dépression et il remonte le courant en tant qu'agent littéraire. Il rencontre alors d'autres éditeurs et il trouve des débouchés pour les textes que Campbell avait refusés.
En 1947, la publication d'un de ses textes comme gagnant d'un concours de nouvelles organisé par une une revue anglaise lui redonne confiance et l'inspiration.
En 1949, il épouse la chanteuse Mary Mair qu'il fréquentait depuis deux ans, mariage qui ne durera pas non plus puisqu'elle demandera le divorce en 1951.

Mais Ted se remarie aussitôt pour la troisième fois et il entre alors dans la partie la plus prolifique de sa carrière et de cette union avec Marion naîtront quatre enfants.
Comme les années passent, il se tourne de plus en plus vers des activités journalistiques et il finit par devenir responsable en 1958 d'une revue littéraire spécialisée : Venture.
En 1962, son couple ne va plus très bien et Sturgeon écrit à nouveau de moins en moins jusqu'à la rupture avec Marion en 1965.
Il va alors sombrer dans une dépression encore plus grave que les deux précédentes : il cesse d'écrire et va s'installer dans un motel de Los Angeles où il écrit occasionnellement des scenarii pour la série de télévision Star Trek.

Mais en 1968, un lettre d'une admiratrice, journaliste américaine installée à Londres lui donne le choc salutaire et un échange de lettres impressionnant entre eux s'achève en 1969 par un mariage, sans qu'ils se soient jamais rencontrés.
Wina donne quelques mois plus tard naissance à un garçon, Andros, et Ted se remet à l'écriture en publiant plus en quelques semaines que sur les septs années précédentes.
Mais étouffé par le dynamisme de sa quatrième épouse, il revient à nouveau vers le journalisme et devient le critique de science fiction du New York Times.

En 1976, il entreprend un voyage en Europe et il est l'invité d'honneur du festival de SF de Metz.
Mais à son retour aux USA, il se sépare de Wina pour s'installer avec Lady Jane, mais malgré de nombreux projets qu'il avait à cette époque, l'inspiration semble s'être définitivement tarie, car ses publications se raréfièrent de plus en plus jusqu'à son décès en 1985.



HOME PAGE       AUTEURS       HAUT DE LA PAGE

Copyright © Paul Denis
Mise à jour : 10/05/1999.