A L F R E D   E.   V A N   V O G T



BIBLIOGRAPHIE OEUVRES (COMMENTEES)

van Vogt, Alfred Elton (Canada, 1912 )

Récompenses et prix littéraires de Science-fiction décernés à Alfred Van Vogt :
  • Aurora Award : 1980
  • Nebula Award : 1995



Alfred Van Vogt est né au Canada le 26 avril 1912 dans les environs de Winnipeg.
Ses parents étaient tous les deux originaires des Pays-Bas et ils s'exprimaient en néerlandais. Dès lors, jusqu'à l'âge de quatre ans Alfred n'a jamais entendu parler anglais chez lui et cet état de fait le marqua quelque peu dans ses écrits futurs.

Van Vogt passa donc les dix premières années de sa vie dans la petite ville de Neville qui ne comptait que quelques centaines d'habitants.Cette région du Saskatchewan était plate et essentiellement agricole tout en donnant l'impression d'être une contrée sauvage.
A l'âge de 8 ans, il fut gravement tabassé par un gamin de son école et c'est là que débutèrent ses problèmes de myopie sans compter le traumatisme encouru : il devint solitaire et il prit goût pour la lecture...

En 1922, son père juriste s'installe au Manitoba dans la ville de Morden où le caractère et l'ambiance très British et collet monté le renforce dans son isolement et le sentiment d'être différent.
L'adolescence de Van Vogt n'est pas plus heureuse : quelques années plus tard son père décroche un poste de directeur dans une compagnie maritime et il s'installe à Winnipeg.
Et cette fois, c'est à la grande ville qu'il a du mal à s'habituer, il est considéré comme un paysan et il a des difficultés à suivre à l'école. De ce fait il lit de plus en plus, essentiellement des romans policiers et il découvre Amazing Stories en 1926.

A la suite de la grande dépression de 1929, son père non seulement perd son emploi à la compagnie maritime, mais ses placements en bourse se révèlent désastreux.
Alfred trouve du travail dans un bureau de recensement. Mais à la même époque, lui qui avait décidé à l'âge de 14 ans qu'il serait écrivain, s'inscrit au Palmer Institute of Authorship.
De retour à Winnipeg, il se met donc à écrire pour des concours et il vend sa première nouvelle pour 110 dollars. Il en écrit d'autres et finit même par gagner un concours de 1000 dollars ce qui correspond à un an de son salaire normal.

En 1934, il s'arrête d'écrire pour True Story et il écrit des pièces radiophoniques et devient journaliste free lance dans plusieurs périodiques ce qui lui permet de vivre de sa plume.
En 1938, il tombe par hasard sur un exemplaire d'Astounding et c'est le déclic. Dès l'année suivante sa première nouvelle est publiée dans ce magazine et elle rencontre un engouement extraordinaire de la part des lecteurs.
En 1939, il épouse Edna Hull et à cause de l'entrée en guerre du Canada, il accepte un emploi au Ministère de la Défense Nationale et s'installe à Ottawa.

Il y loue un appartement et consacre tous le temps laissé libre par son emploi à écrire son premier roman de SF : Slan qui, publié la premère fois en quatre parties, marqua profondément la science-fiction et reste encore à ce jour un des grands classiques du genre.
En 1941, il quitte son emploi, car à cause des réquisitions qui le bloquaient au bureau, il n'avait plus de temps à consacrer à l'écriture. Il part alors au Québec où il rédige plusieurs romans du cycle des Armureries.

Mais le séjour au Québec ne se prolonge pas et Van Vogt s'installe finalement à Toronto où il écrit à temps plein douze à quinze heures par jour, sept jours sur sept.
Cependant en 1944, les époux décident de s'installer aux USA et leur choix se porte sur la Californie et Los Angeles où Alfred continue fructueusement sa carrière d'écrivain.
En 1950, il est harcelé de coups de téléphone de Ron Hubbard et il finit par se retrouver à la tête de la fondation californienne de Dianétique, expérience qui l'absorba à tel point que lui et son épouse en viennent à donner des consultations dans leur appartement pendant douze ans.

En 1963, à l'instigation de Frederik Pohl, il se remet à écrire de la science-fiction, mais ce nouveau "rodage" prend du temps et il lui faudra plusieurs années pour retrouver une technique d'écriture.
Mais elle fut lucrative puisqu'en 1969, il en arrive à écrire six romans de front !
A partir de là, ses publications continuèrent à alimenter régulièrement les étagères des libraires et des amateurs de science-fiction "classique"...



HOME PAGE       AUTEURS       HAUT DE LA PAGE

Copyright © Paul Denis
Mise à jour : 25/06/1999.